Archives mensuelles : octobre 2012

Partager facilement des photos avec les flux sous IOS 6

Sur les Smartphones, le partage de photos se fait naturellement par email, par MMS ou plus rarement grâce aux albums Facebook, IOS 6 introduit une nouvelle méthode de partage simple et élégante mais uniquement au sein de l’écosystème d’Apple.

Envie de partager les images d’un évènement, d’un voyage avec vos contacts en toute simplicité ? IOS 6 dispose d’une telle fonction, c’est le flux partagé. Une fois le flux défini, l’opération la plus longue,  il vous suffit de l’alimenter en photos pour que vos “abonnés” les reçoivent directement sur leur iDevice.

Le partage de flux fonctionne par le truchement des adresses mail uniquement sur les idevices sous IOS6 (iPhone 3GS, 4, 4S, 5 ou un iPod Touch, iPad ) ou bien les Mac sous OSX 10.8.2 avec iPhoto 9.4 ou Aperture 3.4 ou supérieur.

1/ Définir le flux

Rendez-vous dans la galerie de Photos puis sur Flux de Photos. Un flux apparaît si vous l’avez déjà activé “Mon flux de photos” qui permet de sauvegarder le contenu de la pellicule sur iCloud.com

IMG_0723

Cliquez sur le bouton + en haut à gauche pour afficher le formulaire de création du flux qui se décompose en 3 zones de saisie :

IMG_0724

  1. Les contacts à qui vous proposez de s’abonner
  2. Le nom du flux
  3. La visibilité du flux sur iCloud.com

IMG_0725

Saisissez quelques lettres des adresses ou contacts à inclure ou plus simplement cliquez le bouton + pour afficher la liste des contacts. Les contacts sans adresse email ne sont pas éligibles.;

Une fois cette étape terminée, nommez le flux puis il reste à cliquer sur “Créer”.

IMG_0726

Le flux apparaît dans la liste des flux actifs.

IMG_0727

Grâce au bouton Chevron à droite du flux, on peut ajouter supprimer des contacts, supprimer le flux…

Les contacts reçoivent une invitation à s’abonner sous la forme d’un simple email.

2/ Partager des photos dans le flux

Partant de la pellicule ou de la bibliothèque, cliquez sur le bouton Modifier et sélectionnez les photos à partager,

IMG_0729

puis cliquez sur le bouton “Envoyer”, puis flux de photos, sélectionnez votre flux,

IMG_0730

 

IMG_0731

une nouvelle fenêtre s’affiche  pour accompagner vos images d’un commentaire.

IMG_0732

Enfin cliquez sur Publier. Vos abonnés reçoivent une notification de la mise à jour du flux sous la forme d’une pastille ou d’une notification.

Publicités

ZoomIt , le compagnon de vos démonstrations

En début d’année universitaire, je passe beaucoup de temps à montrer à mes chers étudiants le fonctionnement des outils en ligne (ENT, webmail) mais aussi à les remettre à niveau en matière de bureautique et de traitement de texte : “non mademoiselle, on ne décale pas la première ligne du paragraphe avec la touche tabulation et encore moins avec des espaces.”

Pour ce genre de démonstration, le vidéo-projecteur est indispensable, c’est évident. Pourtant, vous conviendrez que ce n’est pas tout à fait satisfaisant : identifier une icône sur une surface à peine contrastée et étendue n’est pas facile…

Certes, il existe des pointeurs laser, mais je n’ai pas l’âme d’un Jedi… j’ai donc choisi de tester ZoomIt de Mark Russinovich (Microsoft Technet).

Cet outil génial permet de zoomer, de dessiner et d’écrire sur l’écran projeté. Il ne s’installe pas, chouette quand on ne dispose pas des droits d’administration, il se loge dans la barre de notification.. 

image

Commençons par télécharger la version de juillet dernier à cette adresse : http://technet.microsoft.com/fr-fr/sysinternals/bb897434.aspx

L’archive pèse 280 Ko, un poids ridicule, décompactée on découvre deux fichiers :

image

Eula.txt est la licence freeware du logiciel. ZoomIt.exe est l’exécutable compatible avec les systèmes Windows 32 et 64 bits. Ca tourne sur Xp, ne riez pas les machines de ma fac sont encore sous cet OS, jusque Seven. Sous Xp la fonction Live Zoom n’est pas disponible.

La mise en œuvre de Zoomit s’effectue avec de simples combinaisons de touches dont certaines sont paramétrables dans le menu Options. Les combinaisons sont indiquées –en anglais – dans les options de l’application.

Le Zoom

Appuyez sur les touches  CTRL-& .

Pour augmenter ou réduire le zoom, on utilise la roulette de la souris ou la combinaison CTRL et curseur haut ou curseur bas.

Ce zoom fonctionne sur une copie de l’écran, il n’est pas possible d’agir sur le système ou sur le logiciel présenté, impossible d’ouvrir les menus ou de valider des écrans.

En mode Zoom il est possible de dessiner ou d’écrire sur l’écran avec le bouton gauche de la souris (cf plus bas).

Clic droit ou touche Echap pour sortir du zoom.

Live Zoom

Indisponible sur Xp, le Live Zoom permet de zoomer tout en conservant la main sur l’interface du logiciel projeté.

Appuyez sur CTRL-‘ (touche 4), le niveau de zoom peut être modifié avec la combinaison CTRL curseur haut et curseur bas.

Pour sortir du Live Zoom, utilisez la même combinaison de touches.

Mode Dessin

Appuyez sur CTRL-é ou un clic gauche en mode zoom simple. En mode Live Zoom la combinaison CTRL-é fonctionne également.

Dans ce mode il est possible de dessiner et d’écrire sur l’écran, voici la liste des fonctions :

Epaisseur du trait de dessin  : CTRL-roulette de la souris ou CTRL-curseur
Dessiner une flèche : CTRL-MAJ-clic gauche
Dessiner un trait : MAJ-clic gauche
Dessiner une ellipse : TAB-clic gauche
Dessiner un rectangle : CTRL-clic gauche
Couleur du trait : r:rouge – b:bleu – o:orange – p:rose – g:vert  – y:jaune
Ecrire : touche t ; clic droit pour sortir ; CTRL-roulette ou CTRL-curseur pour la taille du texte (avant d’écrire) ; modifier la couleur avant d’activer le mode écriture. Impossible de changer la police de caractère à la volée, il faut se rendre dans le menu option de ZoomIt.

Pour supprimer le dernier trait CTRL-Z ; touche e pour effacer les dessins.

Pour effacer l’écran avec l’arrière plan touche w pour un fond blanc ou un fond noir touche K.

Pour sauvegarder l’écran dans un fichier png  CTRL-S pour copier l’écran dans le presse-papier CTRL-C.

Break

Dans ce mode, accessible avec CTRL-“ (touche 3), ZoomIt affiche un décompte de temps :

2012-10-12_21h24_55

Le détail des paramétrages sont dans le menu Option de l’application :

image

image

Lorsque le mode est actif vous pouvez modifier le démarrage du décompte avec CTRL-curseur haut et bas ou CTRL-roulette, changer la couleur avec les mêmes codes que pour l’édition, mettre le décompte en sommeil avec ALT-TAB, puis CTRL-“pour le réveil. Echap pour terminer le décompte.

Découvrir la suite bureautique IBM Lotus Symphonie 3.0.1

Dans le dernier billet annonçant la sortie de LibreOffice 3.6.2, j’abordais les évolutions de la “branche” OpenOffice et notamment la fusion annoncée depuis le printemps avec IBM Lotus Symphony dont l’interface utilisateur est particulièrement novatrice bien que le code soit basé sur un fork d’OpenOffice.

C’était l’occasion de prendre quelques instants pour télécharger et installer la dernière version de la suite d’IBM.

Téléchargement de Symphony

Vous pouvez télécharger Symphony sur Clubic mais dans le cas présent nous allons le télécharger à partir du site de l’éditeur afin de disposer de la dernière version et du correctif accompagné du dictionnaire français.

Rendez-vous sur la page dédiée et cliquez sur Download

image

Malheureusement, IBM ne propose de téléchargement libre, vous devez vous identifier en ouvrant un compte ou bien en laissant vos “coordonnées” réelles ou fictives, cliquez sur Procced withoud an IBM ID

image

Complétez l’écran d’enregistrement, les infos de contact (1), décochez pour ne pas recevoir d’email (2), acceptez la licence (3) puis sur I confirm:

image

Sélectionnez ensuite le mode de téléchargement, soit avec l’outil de téléchargement Download Director qui permet les reprises en cas d’erreur sinon plus classiquement par http, puis cliquez Download

image

Première étape terminée, vous avez récupéré fichier IBM_Lotus_Symphony301_w32_fr.exe  daté du 18 janvier 2012, il faut maintenant télécharger le correctif indispensable qui apportera une meilleure stabilité au logiciel (consulter les notes de version pour plus d’info).

A nouveau retour sur la page dédiée cliquez sur Download fix pack. Si vous êtes sous l’environnement Windows, sélectionnez le premier choix :

image

puis sur Continue tout en bas de la page puis complétez à nouveau la page de coordonnées dans le cas où vous choisissez Procced withoud an IBM ID.

Enfin sélectionnez à nouveau la plate-forme correspondant à votre système :

image

Puis sur Download Now afin de récupérer le fichier Lotus_Symphony301_w32_fp1.exe

C’est presque terminé, retour à la page dédiée… puis cliquez sur Download Spell… puis sur French

image

Enfin décompactez l’archive sym.dic.fr.zip

Installation de Symphony

Dans l’ordre , installez le logiciel puis le correctif :

image

Ouvrez le dossier contenant le dictionnaire et lancez l’installateur :

 image

Le programme est enfin installé :

 

image  

L’interface de Symphony

L’écran d’accueil offre l’accès aux 3 outils de base, ici pas de base de données, ni de dessin vectoriel, en revanche on remarque immédiatement le système d’onglets et la richesse des éléments proposés, quelques plugins disponibles, des modèles, des cliparts et les documents récents. 

image

Une seule barre d’outils permettent d’accéder aux fonctionnalités vitales, les autres sont regroupées dans des panneaux à droite de l’écran, très ergonomique avec les écrans larges des ordinateurs portables.

image

Le traitement de texte

Selon l’outil, on trouve des panneaux contextuels, pour le traitement de texte Propriétés, Liste de styles, Cliparts et le navigateur qui permet de se déplacer facilement dans le document.

Le logiciel de présentation :

image

et le tableur

image

Reste à utiliser Symphony au quotidien pour se faire une idée plus précise de ses performances et aussi s’habituer à une future évolution d’OpenOffice.

Un dernier conseil, pour enrichir la suite de nouveaux cliparts et modèles voici un petit lien.

LibreOffice 3.6.2 disponible en version internationale

Cette dernière mise à jour parfaitement similaire avec la beta du même nom est disponible depuis ce jour sur le serveur de la fondation. Elle apporte une flopée de correction de bogues à la branche 3.6, mais aucune nouvelle fonctionnalité.

La nouveauté devrait venir de la fusion entre Apache OpenOffice et IBM Lotus Symphony avec une toute nouvelle  interface utilisateur,  onglets et panneaux devraient remplacer les traditionnels icônes.

Rendez-vous dès la sortie de la version 4 d’Apache OpenOffice.

Liens :