Étiquettes

, , , , ,

300px-OOoLight-logo1

On ne le répètera jamais assez, l’avantage du logiciel libre est la disponibilité du code source réutilisable pour d’autres projets. On se souvient peut-être du fork Go-oo désormais abandonné au profit du très connu LibreOffice, un autre fork…

OOoLight est également un dérivé d’OpenOffice soutenu par EducOO.org et dont l’objectif est double, corriger des dysfonctionnement au niveau du code et de la gestion de la mémoire, et offrir un logiciel aux fonctionnalités épurées.

Cette animation Viméo, un peu maladroite pour le grand public, détaille certaines de ces modifications :

OOoLight 1.1 : Présentation des nouveautés from Jean-Marie LAFON on Vimeo

Par curiosité, j’ai donc téléchargé OOoLight dans sa version portable, 112 Mo une fois désarchivé, afin de me faire une idée de l’outil.

Après un démarrage rapide, le logiciel affiche un écran d’accueil permettant l’ouverture rapide d’un document ou la création d’un texte, d’un diaporama, d’un dessin  ou d’un classeur. La base de données est aux oubliettes mais qui l’utilise vraiment ?

image

L’interface est vraiment étonnante, les barres d’outils ont des icônes de taille démesurée et il faut bien l’avouer plutôt laides. Les menus sont toujours présents mais après une sérieusement cure d’amaigrissement !

2012-12-08_22h34_36

Selon votre niveau d’expertise, les fonctionnalités sont plus ou moins étoffées. A vrai dire, on ne voit pas tellement de différence dans les menus, seulement au niveau de l’affichage des barres d’outils qui ont tendance à envahir mon écran panoramique de 14 pouces.

On peut regretter la disparition de certaines fonctions : dans le traitement de texte, il n’y a plus de publipostage ni d’index et les filtres ont disparu du tableur.

OOoLight peut être intéressant pour des débutants en bureautique mais certainement pas pour des étudiants ou des administratifs qui ont besoin de toutes les fonctionnalités.

OOoLight peut être téléchargé sur le Wiki du projet : http://wiki.ooolight.org/index.php/Main_Page/fr

Si vous avez aimé cet article merci de le partager :

Advertisements