J’ai testé HUGO le CMS statique sans vraiment apprécier

Il existe sur le Net des pépites, de petits outils méconnus qui facilitent la vie et qui permettent de sortir des sentiers battus en variant un usage, c’est par exemple le cas de MARP qui génère des présentations très rapidement. Dans le monde des CMS, j’ai testé HUGO, un CMS statique hyper léger.

HUGO est un gestionnaire de contenu statique, c’est à dire sans base de données et sans fichier dynamique (php ou autre langage), qui génère des sites Web ou des blogs uniquement constitués de fichiers HTML, un retour au source.

Ce framework (comprendre applicatif) très séduisant se présente sous la forme d’un petit exécutable utilisé en ligne de commande, il génère le squelette du site, transforme les documents Markdown en articles ou en pages, génère le site à la volée et peut le publier sur Github.

Présenté comme le plus rapide et le plus populaire, je l’ai testé avec un bilan mitigé.

Ce n’est pas un outil facile, la ligne de commande avec des tonnes d’options c’est vraiment moyen à utiliser surtout pour un débutant. Heureusement, quelques commandes de base peuvent suffire. HUGO s’utilise avec un éditeur performant notamment pour l’édition des fichiers du site (HTML ou MarkDown), Geany ou reText par exemple.

Il n’existe AUCUN tutoriel digne de ce nom qui aborde réellement la mis en œuvre complète de l’outil, tous les article français et anglais que j’ai lus expliquent en long  et large les nombreux avantages d’HUGO puis listent rapidement 2 ou 3 commandes :

  • création du site
  • création d’un article
  • installation d’un thème
  • lancement du serveur local

sans jamais entrer dans le détails. On a juste l’impression que le rédacteur n’en sait pas plus. La consultation de la doc sur le site officiel est dans la même veine (page QuickStart).

A l’usage, HUGO est assez complexe à paramétrer notamment au niveau du thème. Les réglages y sont toujours spécifiques au thème, n’espérez pas changer de thème rapidement, il faudra se plonger dans la doc du thème.

La gestion de l’arborescence n’est pas non plus évidente pour les sites, étant liée étroitement au thème.

Ce que je critique le plus dans ce genre d’outil, c’est qu’il est créé pour un public réduit  sans qu’un seul tutoriel pédagogique permette une prise en main complète.

Il existe une interface graphique disponible pour Linux (qui n’a pas fonctionné sur Ubuntu 16 lors des essais) et Windows basée sur Java 8, Lipi   permet de mettre en œuvre HUGO sans trop se prendre la tête, idéal pour le tester sur un blog.

Hugo est un logiciel efficace qui n’intéressera que quelques connaisseurs. Pour ma part je persévère dans l’exploration et dans la découverte d’HUGO…

Publicités

5 réflexions sur “J’ai testé HUGO le CMS statique sans vraiment apprécier

  1. Bonjour,
    Je ne connais pas directement HUGO. De mon côté, j’expérimente GRAV (https://getgrav.org/). CMS statique également, il dispose d’une interface d’admin native, d’un système de plugin et de Template. Il est accompagné d’une doc (learn.getgrav.org) bien rédigée et assez complète.
    Avez-vous eu l’occasion de tester ?
    Bruno

    J'aime

    1. Bonsoir Bruno,
      Je l’ai essayé et effectivement c’est le jour et la nuit avec Hugo, je pense que je devrais plus investir sur cet outil.
      Fred

      J'aime

    2. GRAV n’est pas un CMS statique, mais bien un CMS Flat file. Vous avez besoin de PHP pour le faire fonctionner.

      Ces CMS non pas du tout comparable.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s