Comment changer le tissu de l’assise d’une chaise ?

1

L’idée de rénover une chaise n’est pas nouvelle. J’ai toujours aimé, reprendre un meuble endommagé ou cassé et lui donner une seconde vie avec un peu de peinture et de créativité. J’ai repeint la chaise haute de mes enfants comme ça, j’ai patiné une chaise chinoise, j’ai même fabriqué un tabouret en béton ! Bref, ce genre de défi ne m’effraie pas. Cette chaise a cependant une histoire. C’est de la part de ma grand-mère. Mon père me l’a donné avec la croyance toujours ancienne que j’en ferais quelque chose.

Il avait raison. Je l’ai réparé et redécoré pour le lui offrir pour son anniversaire. Et je le lui donnerai quand le confinement sera terminé.

A lire également : Qui a un clavier azerty ?

Rénover une chaise : avant

Je vais vous faire un inventaire rapide. Le châssis était en bon état, mais la paille du siège était trouée.

A découvrir également : Comment bloquer un numéro sur Samsung ?

J’ai beaucoup réfléchi à la façon de réparer cette partie. Je voulais refaire un siège avec de la paille ou de l’osier. Je me suis dit que je me lançais dans quelque chose qui était un peu trop compliqué pour mes compétences et mon équipement disponible. J’ai donc opté pour un siège en bois.

Réglage des couleurs :

J’ai commencé par nettoyer la chaise pour la laver et la dégraisser. La peinture s’attache mieux lorsque les surfaces ne sont pas grasses.

Puis j’ai bombé avec une bombe de Rust-Oleum. J’en avais reçu quelques exemplaires il y a près de deux ans lorsque la marque m’a invitée. C’est leur gamme Colr, qui respecte l’environnement et j’ai pris la couleur Aqua Blue.

C’est fou de voir comment un coup de peinture fait vraiment toute la différence.

Fabrication de sièges

Le confinement oblige, nous sommes partis sur nos stocks de bois. Il s’agit d’un milieu de gamme de 1,5 cm de large. Zhom a redessiné la forme souhaitée, puis l’a découpée.

Quelques coups de puzzle plus tard, on a eu ça.

Enfin, vous devez ajouter un tour de la ponceuse pour arrondir les coins.

Réalisation du coussin de siège

Là encore, nous prenons les moyens du bord. J’ai sacrifié une vieille housse de coussin pour le doux un. Pour ce qui est du tissu, j’ai laissé un imprimé Petit Pan que j’avais acheté lors de leur vente. Au fait, j’ai fait des choses avec mes achats ce jour-là. J’ai déjà décoré la chambre créative de ma fille. Et j’ai personnalisé un vieux gilet en laine…

Pour clouer le tissu sur ma planche, j’ai trouvé une astuce qui était un peu « dévissée ». Je n’ai pas de clou de tapissier. Je n’ai que des clous (en plus, ils sont plus hauts que la planche et ressortent… oui, ça pique cette chaise fakir). D’un autre côté, j’ai des punaises de lit. Ils proviennent d’un atelier « Dragon Egg as a bug » que j’ai dirigé l’année dernière.

Oeufs de dragon en punaises de lit

J’ai donc essayé la version hack du grand art qu’est celui de la tapisserie d’ameublement.

J’ai mis mon tissu sous la planche pour qu’il dépasse de tous les côtés.

Puis j’ai percé avec un clou, sans le percer trop fort. C’est important car si vous faites un trou trop profond, l’insecte ne tiendra pas. Elle doit faire les derniers millimètres dans le bois par elle-même (enfin, à l’aide d’un marteau).

J’ai enlevé le clou.

Et j’ai mis des punaises de lit à la place. C’est joli, n’est-ce pas ? C’est presque comme de vrais clous sur du papier peint.

Même pour les virages, il le fait bien.

Pause anecdote… J’étais vraiment contente de mon tour quand mon mari est sorti de son télétravail pour voir d’où venaient les bruits de marteau. Je lui explique ma technique, fier comme un paon. Il me félicite (avec sincérité). Puis il me demande : « Et pourquoi ne pas prendre l’agrafeuse électrique autrement ? ».

Euh… Eh bien, parce que je n’y ai pas pensé… (Sûrement trop facile ^^).

Bref, j’ai fini tous les accrochages avec l’agrafeuse, ce qui est encore beaucoup plus pratique… Mais je suis restée satisfaite de ma créativité, même inutile.

Rembourrage de coussin

J’ai donc sacrifié un vieux coussin tout jaune pour récupérer son ventre doux.

J’ai d’abord attaché du tissu au du bois pour m’aider à positionner la bûche.

Puis, j’ai tout retourné et je l’ai cloué (photo datant d’avant l’arrivée du mari)… Ensuite, j’ai agrafé partout pour que le coussin soit bien tenu et sans plis de tissu.

J’ai juste dû le poser sur la chaise ! Tadammm ! Eh bien, voilà, c’est juste pour la photo. Dans la vraie vie, le soir, nous avons vissé le siège à la structure à travers l’intérieur de la chaise. Maintenant, c’est bon !

Rénovation d’une chaise : avant après

Miraaaaaacle ! Un nouveau trésor au pied de cet arc-en-ciel.

Je vais vous donner la première photo, à titre de comparaison. C’est encore mieux, n’est-ce pas ?

Je suis content du tissu, qui vous fait plaisir, un cheveu africain (et pour mon père, c’est parfait). J’avais peur que la couleur de la bombe et celle du tissu ne correspondent pas mais au final, c’est le cas !

Et c’est tout. Une jolie chaise pour mon père amoureux. Je ne peux pas Attendez de la voir chez mes parents !

Est-ce que cela vous motive à commencer votre tour ? Vous l’avez vu, il n’est pas nécessaire de posséder de grandes compétences pour rénover une chaise. Et le résultat vaut la peine de la petite heure de bricolage, n’est-ce pas ?

Joyeux anniversaire, papa ! Nous sommes loin, mais nous y sommes !