Comment optimiser SEO WordPress ?

2

Parmi les meilleures pratiques du référencement WordPress, certaines sont directement liées aux plugins et à la propre configuration de votre gestionnaire de contenu.

Après avoir installé WordPress sur votre serveur, je vous propose ici d’étudier 6 points liés à l’optimisation du référencement pour WordPress 4.0 et supérieur.

A lire également : Comment calculer le taux d'engagement ?

N’hésitez pas à consulter nos autres tutoriels WordPress.

Référencement WordPress : suivez le guide

  1. URL ou permaliens lisibles
  2. Plugins de référencement WordPress
  3. Balises Meta avec WordPress SEO par Yoast (YWS)
  4. Le fil d’Ariane
  5. Le plan du site ou le plan du site
  6. Partage sur les réseaux sociaux
  7. YWS : quelques informations supplémentaires

Référencement de votre site WordPress sans effort

Le référencement d’un site WordPress nécessite de nombreuses actions et configurations techniques. Confiez-les à des spécialistes du référencement de Codeur.com.

A lire aussi : C'est quoi un audit ?

Avez-vous besoin d’écrire du contenu SEO pour être visible dans les premiers résultats des moteurs de recherche ? Les rédacteurs indépendants peuvent vous y aider en rédigeant vos descriptions de produits, vos articles de blog ou le contenu de votre site Web.

Précisez vos besoins sur Codeur.com et recevez gratuitement des dizaines de devis de fournisseurs en quelques minutes.

Recevez des devis (gratuits)

1. URL ou permaliens lisibles

L’URL de chaque page est un paramètre important pour le classement des moteurs de recherche, en particulier pour les requêtes très spécifiques appelées « longue queue », par exemple pour les sites de niche de commerce électronique.

Par défaut, WordPress crée des URL avec un point d’interrogation et une séquence de chiffres, déterminant l’identifiant de l’élément à afficher.

Pour que WordPress utilise des permaliens lisibles (ou la réécriture d’URL), c’est-à-dire contenant des mots-clés et non des paramètres, vous devez configurer l’outil de réécriture d’URL.

Dans la section Paramètres >

Permaliens, vous pouvez choisir le type de mots-clés dans lequel vous souhaitez apparaître eux.

Cette première étape vous permettra de choisir par exemple le titre de l’article, transformé en une chaîne de caractères sans accents ni espaces (remplacés par des traits d’union).

Par défaut, WordPress vous permet de modifier le lien permanent correspondant au titre une fois que votre article a été enregistré.

Il suffit de cliquer sur le bouton Modifier à côté de la ligne Permalien, juste en dessous du titre de l’article. N’oubliez pas que plus le mot-clé se trouve au début de l’URL, plus il est important.

Comme cette manipulation nécessite 2 étapes pour chaque objet, cela peut être assez fastidieux lorsque vous créez des objets régulièrement.

C’est pourquoi nous allons nous pencher sur les solutions qui proposent des plugins pour le référencement d’un site WordPress.

2. Plugins de référencement WordPress

Pour simplifier le travail sur les permaliens, et pour les autres optimisations que nous verrons plus tard, il vaut mieux d’installer un plugin spécifique, car les fonctionnalités de base de WordPress ne permettent pas d’aller assez loin, ou sans manipulations assez techniques sur le thème que vous avez choisi.

En fonction de vos besoins et de l’importance du contenu de votre site, de simples extensions telles que FV Simpler SEO, Platinum SEO ou Google XML Sitemaps vous aideront dans des aspects spécifiques du référencement.

Vous pouvez également opter pour des extensions plus complètes (All in On SEO, SEO Ultimate), qui regrouperont plus de fonctionnalités, mais qui peuvent également vous perdre car les configurations peuvent être poussées.

L’extension WordPress SEO by Yoast, dans sa version gratuite, est un bon compromis entre simplicité et exhaustivité. C’est celui que ce blog utilise, et nous allons vous présenter les fonctions essentielles ci-dessous.

Tout d’abord : lorsque le plugin est installé, commencez par vérifier que les permaliens dont nous venons de parler sont bien configurés. Il s’agit d’un paramètre essentiel au bon fonctionnement du plugin.

Toujours en ce qui concerne les Permaliens, WordPress prend automatiquement en charge la suppression des « mots vides » de vos URL, c’est-à-dire des mots trop courants que Google n’enregistre pas (adverbes, auxiliaires, etc.), et qui allongent donc inutilement vos URL.

Trouvez le meilleur fournisseur WordPress sur Codeur.com

Vos premiers devis en 15 minutes

Gratuit et sans engagement

Déjà plus de 75 000 clients

Trouver un expert WordPress

3. Balises Meta avec WordPress SEO par Yoast (YWS)

La balise Meta Title

YWS vous permet de configurer les balises méta indispensables (titre et description), ainsi que d’autres, comme les mots-clés, directement dans chacun de vos articles.

Par défaut, WordPress utilisera le titre de votre article comme méta Titre de la page.

L’idéal est bien sûr d’y placer des mots-clés, mais sans transformer votre titre en liste, et de rester dans une longueur comprise entre 30 et 60 caractères.

Les titres de 60 caractères ne sont pas nécessairement très pertinents pour présenter vos articles. Vous pouvez distinguer le champ de titre et la balise Titre de votre page en utilisant le paramètre Titre SEO de l’onglet YWS de vos articles.

Pour terminer votre configuration, pensez également au titre par défaut du site en allant dans « Paramètres SEO » puis dans l’onglet « Taxonomies ».

Ici, le « nom du site » prend en compte le nom que nous avons donné à notre site dans les paramètres de notre WordPress.

Le « nom du site » sera utilisé surtout si vous décidez de le placer avant ou après le titre de chaque page, ce qui peut simplifier le choix de vos mots-clés pour chaque titre.

Pour ce faire, allez dans le menu Yoast SEO, puis sur Paramètres de référencement. Cliquez sur l’onglet Taxonomies et appliquez un modèle de titre du type %%title%% %%sep%% %%sitename%%. Description de la balise Meta

La Meta Description, utilisée depuis longtemps par Google pour améliorer l’indexation des pages, est un peu défavorisée, suite aux dérives observées dans la sur-optimisation de cette balise.

Aujourd’hui, il a un rôle à jouer en termes de taux de clics sur les moteurs de recherche. En effet, il vous permet de présenter au mieux le contenu de la page, bien plus que ce qu’un robot fera si vous la laissez vide !

L’onglet YWS de vos articles vous permettra de définir une balise Description unique et même de prévisualiser ce qu’elle donnera lors de sa publication sur Google.

Pour ce faire, cliquez sur « Modifier l’extrait » et saisissez votre méta description dans le champ spécifique. Votre méta description peut comporter entre 260 et 300 caractères.

Faites appel à des rédacteurs professionnels

pour écrire votre Meta Description

4. Le fil d’Ariane

Dans le monde des hyperliens, rien n’est pire qu’une impasse ! Pour y remédier, la présence d’un menu sur chaque page du site constitue une première étape.

Toutefois, cela n’aidera que les moteurs de recherche à juger de l’importance d’une page par rapport à d’autres.

L’idéal est bien sûr de trouver plusieurs liens pour chaque article à créer vers d’autres pages de votre site directement dans le corps du texte, mais cela nécessite parfois un peu de gymnastique fastidieuse.

Par conséquent, l’utilisation du fil de navigation (fil d’Ariane ou fil d’Ariane) est une bonne idée pour augmenter le poids des pages situées en haut de l’arborescence de votre site.

YWS vous permet d’ajouter du fil d’Ariane aux pages de votre site WordPress.

Allez dans le menu Yoast SEO et cliquez sur « Paramètres généraux ». Cliquez ensuite sur l’onglet « Breadcrumb ».

Ensuite, vous devrez modifier le fichier de votre thème correspondant à l’emplacement que vous avez choisi pour votre ligne de fil d’Ariane, et insérez le code suivant :

En général, en accédant à Apparence >

Editeur, vous pouvez obtenir un bon résultat en le plaçant soit tout en bas du fichier d’en-tête (header.php), soit en haut du modèle de page et/ou des fichiers d’article uniquement (page.php et/ou single.php).

5. Le plan du site ou le plan du site

Permettre aux moteurs de recherche de connaître toutes les URL de votre site en une seule fois permettra de gagner du temps et donc d’améliorer l’indexation de votre contenu.

Pour ce faire, rien de tel qu’un plan de site, également appelé plan du site.

Plusieurs plugins vous permettront de créer un plan de site XML (à soumettre à Google Webmaster Tools par exemple), avec des possibilités plus ou moins avancées d’inclure ou d’exclure certaines pages du plan du site.

Le plugin Yoast SEO vous permet de créer facilement un résumé assez simple plan du site.

Allez dans le menu Yoast SEO puis cliquez sur « Paramètres généraux ». Cliquez ensuite sur l’onglet « Caractéristiques ». Avec Yoast SEO, il vous suffit d’activer le plan du site XML.

Pour afficher le plan de votre site, cliquez sur le point d’interrogation, puis sur le lien « Afficher le plan du site XML ».

Retrouvez les détails de la création de plans de site avec WordPress dans notre tutoriel dédié.

6. Partage sur les réseaux sociaux

Lorsque votre site est partagé sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Linkedin), les données sont extraites de votre site de manière plus ou moins aléatoire pour y être affichées.

De la même manière qu’une méta-description personnalisée améliorera votre taux de clics sur Google, les données personnalisées permettant d’afficher votre site sur les réseaux sociaux contribueront à sa popularité.

Dans le sous-menu « Réseaux sociaux » de YWS, vous pouvez renseigner les réseaux sociaux associés à votre Site WordPress.

Vous pourrez également configurer ces données pour Facebook, Twitter, Pinterest et Google , en plus d’autres paramètres liés à votre audience (par exemple, si vous avez des pages correspondant à l’activité de votre site sur l’un de ces réseaux).

N’oubliez pas de faire valider vos cartes Twitter ici

.

7. YWS : quelques informations supplémentaires

En plus de l’onglet ajouté directement à la page d’édition de vos articles, YWS insère une colonne dans la liste de vos articles, ainsi qu’un outil de filtrage, qui vous permet de voir rapidement si les balises meta principales de chacun de vos articles sont suffisamment remplies.

Cette fonctionnalité permet de gagner du temps lors d’un important travail d’optimisation, tel que celui du sous-menu « Outils » du plugin, qui vous permettra d’éditer sur la même page toutes les balises Meta Title ou Meta Description de vos pages et des articles.

Dans la barre de menu supérieure de l’interface d’administration, le lien SEO, en plus d’un raccourci vers les différents onglets du plugin, vous permettra d’accéder à des outils externes de recherche de mots clés :

  • AdWords External, qui vous donne un indice sur la popularité de certains mots clés et de leurs termes approchants
  • Tendances de recherche Google, plus axées sur les variations géographiques ou saisonnières de la popularité des mots clés
  • SEO Book, intégrant des outils pour générer des listes de mots clés

Enfin, d’autres actions peuvent être effectuées directement avec YWS :

  • Dans le sous-menu « Outils », modifier le fichier robots.txt pour inclure certains dossiers dans le référencement des moteurs de recherche, tels que le téléchargement

  • Dans le sous-menu « Paramètres SEO » puis dans l’onglet RSS, ajoutez du contenu personnalisé directement au flux RSS de votre site. L’objectif de cet outil est de limiter les les risques de contenu dupliqué (pratique pénalisée par Google) dans le cas où un site tiers a une mauvaise idée de republier votre contenu à partir de votre flux RSS

Si vous n’êtes pas à l’aise avec certaines de ces manipulations ou si vous souhaitez faire appel à un professionnel du référencement pour votre site WordPress, n’hésitez pas à soumettre un projet gratuitement auprès de nos consultants SEO indépendants.

Si vous copiez des pages ou des articles de vos pages WordPress ou de vos pages de destination, veillez à retravailler leur contenu afin d’éviter les doublons.