Pourquoi la France s’intéresse à la réglementation des drones ?

443

Depuis le 31 décembre 2020, une nouvelle réglementation européenne est en vigueur pour les drones, définissant de nouvelles règles plus harmonieuses entre les pays, même si certaines spécificités demeurent.

Mais pas facile de se retrouver entre toutes les nouvelles règles, les classes de drones, les sous-catégories d’utilisation… Je décrypte tout cela pour que vous puissiez le voir plus clairement.

A lire aussi : Quels sont les deux grands fabricants de processeurs ?

Vous consultez le règlement général. Vous pourriez également être intéressé par : — Réglementation DJI Mavic Air 2S— Réglementation DJI FPV

Vous avez aimé cette vidéo ? Je détaille le RÈGLEMENT EUROPÉEN 2021 sur les DRONES N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour découvrir tout mon univers.

A lire en complément : Comment associer un appareil Android à un compte Google ?

Les catégories « Open » et « Specific »

Auparavant, la législation française actuelle comportait deux grandes catégories de vols : les vols de loisirs et les vols professionnels.

Avec la nouvelle loi européenne, deux nouvelles catégories émergent et viennent en remplacement : l’open catégorie et catégorie spécifique . La catégorie n’est donc plus déterminée par l’utilisation, mais par le niveau de risque.

  • La catégorie Open est destinée aux pilotes récréatifs ou aux pilotes professionnels qui volaient dans le scénario S1. Il décrit les règles de l’ancienne catégorie loisirs (avec quelques spécificités que nous détaillerons).
  • La catégorie spécifique est destinée aux pilotes professionnels qui souhaitent voler en zone urbaine, effectuer des vols dans des scénarios spécifiques… Je n’aborderai pas cette catégorie dans cet article.

Drone FPV et réglementation européenne — Comment puis-je respecter les règles ?

Maintenant que ce point a été clarifié, voyons en détail toutes les règles et nouveautés pour pouvoir voler avec votre avion dans la catégorie ouverte de la nouvelle réglementation européenne.

Définitions — Avions, drones, drones… Réglementation européenne concernent les « drones » et les aéromodèles, qui sont regroupés sous le terme « avions qui se déplacent sans équipage à bord ». Cela correspond à l’acronyme anglais « UAS » (Unmanned Air System). Le terme « avion » est plus large et fait référence à un « appareil capable de monter ou de circuler dans l’air » (exemples : avion, planeur, hélicoptère, ballon à air chaud…). Mais ici, nous ne parlons que des « avions sans pilote ».

Les futures classes de drones (C0 à C4)

Depuis janvier 2021, les avions vendus sur le marché peuvent être distribués dans 5 classes :

    • Classe C0 pour les drones de moins de 250 g, ayant une vitesse maximale de 19 m/s et une hauteur maximale de 120 m
    • Classe C1 pour les drones de moins de 900 g, ayant une vitesse maximale de 19 m/s, une hauteur maximale de 120 m (ou un système de verrouillage de la hauteur maximale) et équipés d’un » « identification directe à distance » et « système de géo-vigilance ».
    • Classe C2 pour les drones de moins de 4 kg avec une hauteur maximale de 120 m (ou un système de verrouillage de la hauteur maximale), équipé d’une « identification directe à distance » et d’un « système de géo-vigilance », et d’un mode basse vitesse
    • classe C3 pour les drones de moins de 25 kg avec une hauteur maximale de 120 m (ou un système de verrouillage de la hauteur maximale), et équipé d’une « identification directe à distance » et d’un « système de géo-vigilance »
  • classe C4 pour les drones de moins de 25 kg sans équipement de contrôle

Cependant, les normes sont en cours de finalisation et les fabricants commenceront alors à obtenir la certification des drones. Ce n’est qu’au 1er janvier 2023 que tous les drones devront être commercialisés avec une classe CE.

Période de transition Pour le moment, aucun drone n’est commercialisé avec ce nouveau concept de classe C0 à C4, même le dernier DJI FPV. Votre drone a peut-être un logo « CE » mais il n’est pas « marqué CE » sous la nouvelle réglementation avec mention de classe.

Les drones marqués CE n’existent pas ! Mais ce n’est pas (si) sérieux…

Sous-catégories de vols

Pour les drones avec mention de classe

La réglementation européenne a mis en place de nouvelles sous-catégories d’utilisation des drones (A1, A2 et A3), permettant de définir des règles de vol spécifiques, en particulier pour le survol de personnes . En revanche, le survol des rassemblements de personnes n’est jamais autorisé.

Formation

Sous-catégorie Drone People Overflight
A1 C0C1 C0 (800g) : Sauvez le drone En plus d’enregistrer le pilote, vous devez enregistrer le drone dans certains cas.Drones concernés par l’enregistrement :

  • Drones marqués C1, C2, C3 ou C4
  • Drones non marqués d’une masse supérieure à 800 g (type DJI Mavic 2 Pro), ou équipés d’un dispositif de signalement électronique

Cette inscription est également effectuée sur le portail AlphaTango. Un numéro d’enregistrement est ensuite fourni et doit être apposé de manière permanente, visible, sur le drone. Sa durée de validité est de 5 ans.

Si un drone est perdu ou volé, que se passe-t-il ? Le propriétaire est tenu de déclarer le transfert, la destruction, le vol ou la perte de l’aéronef. En cas de transfert de l’aéronef, le nouveau propriétaire doit immatriculer l’aéronef à son nom avant de reprendre les vols (le numéro d’immatriculation UAS-FR-XXX est conservé).

En savoir plus Procédure pour immatriculation d’un avion piloté (Palhatango)

Ne confondez pas l’enregistrement de l’opérateur avec l’enregistrement par drone ! Alors que pratiquement tous les pilotes pilotant un drone doivent s’inscrire en tant qu’opérateur, seuls les drones de plus de 800 g doivent être enregistrés. Pas besoin d’enregistrer un drone pour rien

Les formations

Entraînement en fonction de la catégorie de vol

Pour voler dans la catégorieA1 ou A3 Pour voler dans la catégorieA1, A2 ou A3
Jusqu’au 31 décembre 2022 Formation Open Category ou formation Fox AlphaTango Certificat de compétence du pilote à distance ou Télépilote Qualifié pour l’utilisation d’UAS « autres que les loisirs »
à partir du 1er janvier 2023, formation de catégorie ouverte Pilote à distance Certificat de compétence

« A1/A3 Open Category Training » (anciennement « Fox AlphaTango ») pour tous les pilotes de drone > 250g

Le site de formation Fox AlphaTango a évolué pour inclure un nouveau cours de formation dédié à la catégorie ouverte, intitulé « Open Category Training A1/A3  ». Cette formation remplace la formation « Fox Alpha Tango ».

Les pilotes concernés par cette formation :

  • Opérateur souhaitant piloter un drone de plus de 250 g

Le certificat vous permet de voler dans les catégories A1 et A3 .

La formation est gratuite et sa durée de validité est de 5 ans. Il se compose de lire le Guide sur la catégorie ouverte des réglementations européennes, avec quelques informations supplémentaires.

La réglementation européenne exige alors un examen de 40 questions, et le succès exige 75 % des bonnes réponses.

La nouvelle formation pour la catégorie Open est disponible en France !

Ce certificat est reconnu par tous les États membres de l’Union européenne. Il est donc possible de suivre cette formation et de passer l’examen développé et proposé par n’importe quel État membre de l’Union. Ces étapes sont gratuites et peuvent être effectuées en ligne.

Si la formation n’est pas obligatoire pour les drones de classe C0 ou inférieurs à 250g (comme le DJI Mini 2), je vous recommande cependant de la passer pour vous permettre d’acquérir tout ce qu’il faut savoir sur la conduite 😉

⚠️ Période de transition en France Si vous possédez déjà le certificat de formation « Fox AlphaTango », il reste valable jusqu’au 31 décembre 2022. Pour c

Le « Remote Pilot » Certificat de compétence » pour voler en milieu ouvert de la sous-catégorie A2

En plus de la « formation de catégorie ouverte A1/A3 », une auto-formation pratique et la réussite d’un examen complémentaire dans un centre d’examen de la DGAC sont nécessaires si vous souhaitez voler dans certaines situations.

Cette formation n’est pas obligatoire . Il vous permet de voler dans la catégorie A2 :

  • Avec un drone marqué de classe C2
  • Avec un drone non marqué CE de plus de 500 g et de moins de 4 kg jusqu’au 31 décembre 2022

Un exploitant qui souhaite piloter un de ces drones sans passer cette formation supplémentaire pourra tout de même voler , mais dans la sous-catégorie A3.

La formation pratique doit être suivie à la fin de la formation théorique A1/A3. Cette formation peut être une auto-formation réalisée dans les conditions d’exploitation de la sous-catégorie A3 (c’est-à-dire loin des personnes et à moins de 150 m des zones résidentielles, récréatives, industrielles ou zones commerciales). Un examen plus approfondi doit être effectué. Il comporte trente questions et un taux de réponses correctes de 75 % est également requis pour obtenir un certificat de réussite. Ce questionnaire couvre les sujets suivants :

  • Météorologie ;
  • Performances de vol des UAS ;
  • Mesures techniques et opérationnelles d’atténuation des risques au sol.

Le certificat est reconnu par tous les États membres de l’Union européenne. À ce titre, il est possible de suivre cette formation et de passer l’examen développé et proposé par n’importe quel État membre de l’Union.

La formation et le questionnaire pour la sous-catégorie A2 sont en cours d’élaboration par la DGAC.

À la fin de cet examen, un certificat d’aptitude de pilote à distance est remis au candidat, pour une période de 5 ans.

Période de transition en France — Les télépilotes qualifiés au plus tard le 1er janvier 2022 pour l’utilisation d’UAS « autres que loisir » conformément à la réglementation nationale (activités spéciales et expériences) obtenir, sans intervention de leur part, ce « Certificat d’aptitude de pilote à distance ». Ce brevet est valable jusqu’au 31 décembre 2025 et les conditions d’extension de ce brevet seront définies ultérieurement. — Pour d’autres, pour exploiter dans la sous-catégorie A2, l’obtention du certificat d’aptitude théorique pour les fonctions de télépilote (CATT) est nécessaire. Ce certificat nécessite le passage d’un examen composé de 60 questions, se déroulant pour un maximum de 1h30 et uniquement sur ordinateur dans les centres d’examen de la DGAC (salles OCEANE). Un taux de réussite de 75 % est requis pour obtenir un CATT. Un certificat de formation pratique est également requis.— Sinon, vous pouvez exploiter dans les sous-catégories ouvertes A1 et A3.

Concrètement, quelles sont les règles selon mon drone ?

Votre drone est marqué CE (mention de classe C0 à C4)

Rappel Pour le moment, aucun drone n’est marqué comme ça. Vous ne pouvez donc pas prétendre à entrer dans un cours et vous devez donc suivre les règles de la période de transition (CAS 2).

Les drones marqués C0 évoluent dans la sous-catégorie A1 :

  • Le vol à proximité de personnes est autorisé. Il est même toléré de survoler des personnes, même s’il faut l’éviter autant que possible.
  • Aucune formation n’est requise.
  • L’opérateur doit enregistrer si le drone est équipé d’une caméra.

Les drones marqués C1 évoluent dans la sous-catégorie A1 :

    • Il est permis de voler à proximité de personnes (pas de survol sauf accidentel).
  • « formation pour la catégorie Open » (formation A1/A3) est obligatoire.
  • L’opérateur doit s’inscrire.
  • Le drone doit être enregistré.

Les drones marqués C2 peuvent évoluer vers la sous-catégorie A2 :

    • vol à distance de personnes (30m) est autorisé, et peut être abaissé à 5 m si vous volez en mode basse vitesse (par exemple en mode « cinéma » ou « trépied »).
    • Le « Remote Pilot Proficiency Certificate » (formation A2) est obligatoire. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez voler dans la sous-catégorie A3.
    • L’opérateur doit s’inscrire.
    • Le drone doit être enregistré.

Les drones marqués C3 et C4 évoluent dans la sous-catégorie A3 :

  • Vous devez vous envoler loin des personnes et à 150 m des zones résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives
  • .
  • La « formation pour la catégorie ouverte » (formation A1/A3) est obligatoire
  • . Le registre
  • doit être enregistré